lagazetteafacettesdufestifai

Posts Tagged ‘art culinaire’

A table, ça va faner!

In Mise en bouche on July 25, 2013 at 7:32 am
Inspection des cuisines!

Inspection des cuisines!

Depuis plus d’une semaine à présent, l’amarante une plante fort espiègle, taquine de la casserole dans les cuisines du Faï quand d’autres s’amusent d’une guitare ou d’une souche de bois…

IMG_0748

en pleine création de chanson: Ser à la guitare

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...en création Land Art: Ser est avant tout un des plasticiens du festival!

…le même en pleine création d’œuvre “naturelle” avec les plasticiens dont il fait parti

 

en pleine création de sauce à lasagnes: Ser au couteau

….et aussi en pleine création de sauce à lasagnes: Ser au couteau!Au faï on est polyvalent ou on n’est pas!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’amarante ? Mais qu’est-ce donc que cette au plante au nom qui nous fait doucement rire ?

L’amarante c’est surtout une plante qui résiste encore et toujours aux envahisseurs (Monsanto entre autre), une belle plante qui cuisine le monde sourire à la langue, Anne-Marie grande manitou d’une « cuisine bio-créative pour papilles libres » !

Bio ET végétarienne : depuis que son mouton préféré a été changé en méchoui lors d’un mariage corse, Anne-Marie n’accepte les chèvres en cuisine que si elles sont vivantes ! Des lardons discount au soja déshydraté biologique, le choc a été rude pour certains….

« c’est bon, mais on aimerait bien un peu de viande quand même…» Philippe du chantier d’insertion, à l’agonie

La consistance de la viande de soja n'est pas du goût de tout l'monde: Eva mangeant son poulet en douce

Eva,la peur au ventre qu’Anne-Marie ne la découvre mangeant du poulet au lieu du “boeuf bourguignon de soja”

Murielle et Anne-Marie discutant sur la consistance de la viande de soja. François au détour d’une réplique : « ah ouais, ça c’est un bon truc pour aider les végétariens à devenir carnivores !»

Et puis le bio, ça a un coût paraît-il. Même si la Ferme du Faï dispose d’un jardin, et de quelques producteurs locaux et/ou biologiques, l’organisation d’un lieu disposant d’un budget réduit pour un accueil qui peut aller jusqu’à cinquante personnes nécessite un peu de temps : « On essaye de petit à petit privilégier les producteurs locaux… c’est vrai qu’à Vaunières [l’autre site de Villages des Jeunes accueillant des chantiers volontaires] ils ont déjà passés ce cap. Il faut simplement le temps de pouvoir mettre en place une telle organisation », explique Luc en charge de l’accueil. « On a déjà réduit la consommation de viande à 1fois tous les deux jours, poursuit Jean-Michel responsable du lieu, pour produire 1kg de viande, il faut 13500L d’eau. Réduire la consommation est aussi un moyen de contrôler nos dépenses d’eau générales ».

Mais même sans viande, il y a toujours du « neuf » dans l’assiette de l’Amarante: « je puise mon inspiration dans des livres » (comme quoi, cet amas de papier et d’encre est parfois encore fort utile en nos temps virtuelo-technologiques), et peut-être également de son éclectisme… Véritable pieuvre des mers méditerranéennes, Anne-Marie connaît ses gammes chromatiques de teintes pour cheveux par cœur, tout autant que l’art des massages et de la mozaïque. Tant qu’il s’agit de créer….et de prendre soin du corps : « Je soigne par l’alimentation, chaque aliment possède des vertus. Le curcuma, mon épice préférée a par exemple des vertus anti-inflammatoires ».

Persil cueilli par Sébastien, maître du jardin

Persil cueilli par Sébastien, maître du jardin

???????????????????????????????

Le fameux “bœuf bourguignon de soja” comme l’ont appelé les carnassiers du Faï

Le carrot cake

…et le carrot cake pour dessert

Impossible enfin de vous donner une recette précise, elle ne suit jamais à la recette ce qu’on lui dit. Un « carrot cake » au fromage frais et aux noix se retrouve subitement « carrot cake » à la crème de soja et aux amandes sans aucun problèmes à l’arrivée si ce n’est la cuisson : en cuisine, il n’y a pas que la recette ou les ingrédients qui importent mais aussi les outils : le four du Faï qui chauffe environ à la même vitesse que l’escargot qui s’échappe de la feuille de salade d’Hf (on a dit 100% naturel ici !) ne semble pas vraiment satisfaire les besoins de l’Amarante (mais rassurez-vous on arrive à les manger gâteaux au chocolat et à l’abricot, lasagnes et gratins, j’en passe et des meilleures !).

 

Ser à Kate, végétarienne: It must be the paradise for you here, isn’t it?

Kate: yeees, I want her to come with me after the workshop!

Ser: yes, for me too it’s paradise although I’m not vegetarian. I want her to come to Cyprus too! We could share her…?

Kate: But who will pay the flight ticket between Cyprus and Czech Republic?

Anne-Marie concoctera entre autres le repas de ce samedi 27 prochain. Libération des papilles !

…Des noms étranges venus d’ailleurs…

Gomasio : sésame toasté et sel

Azuki : légume sec, petit haricot rouge

Arrow-root : extrait de racine d’un légume sauvage, la Maranta (encore une tiens !), utilisé comme épaississant

Shoyu : sauce soja et blé

Tamari : sauce 100% soja, sans gluten

Tahin : purée de sésame

Chanvre : en graines, toasté, pour les salades

IMG_0614

L’Amarante et Francesca réalisant des panisses, petites galettes de farine de pois chiches frites, originaire du Sud (Nice)

Murielle et la chèvre dont le véritable nom restera à tout jamais inconnu secondent Anne-Marie

Murielle et la chèvre – dont le véritable nom restera à tout jamais inconnu! – secondant Anne-Marie au soleil

Advertisements