lagazetteafacettesdufestifai

Posts Tagged ‘Foulon’

One ne parle pas assez du Foulon! ~ par notre correspondante spéciale

In Mise en bouche on July 23, 2013 at 12:14 pm
Ça swingue non-stop au Foulon!

Ça swingue non-stop au Foulon! [photo Marie Calvet]

Le Fou Long ? C’est qui celui-là ? Mais non pas le Fou Long, le FOULON. Ben voui, le Faï par ci, le Faï par là mais détrompez-vous, si toutes les routes mènent (et surtout montent) au Faï, bon nombre d’entre elles s’arrêtent à Veynes ! D’ailleurs, si vous n’êtes pas au courant, pour cause de subventions peu généreuses, il n’y a pas de résidence au Faï cette année. Les artistes se retrouvent donc un peu éparpillés dans l’hostile contrée haute-alpine, et certains ont atterris au Foulon ! (et oui encore lui)

Chères lectrices, chers lecteurs, laissez-moi donc vous présenter ce petit coin de paradis veynois.

Traversez Veynes, quittez la nationale pour rejoindre la route qui longe le Buëch, et lorsque votre œil aguerri rencontre un piano incongrûment perché dans un platane, c’est que vous êtes arrivés à destination ! N’ayez pas peur, approchez-vous, tout le monde est déjà attablé dans le jardin devant salade de lentilles et tome de brebis du Devoluy (miam!).

 

IMG_2550

Vue dessous-dessus: piano sur platane via serre de basilic baï naïte

Mais c’est qui tous ces gens ? D’abord il y a Philippe et Aline, les maîtres de maison, un peu survoltés en ce temps de festival (« non de non, mais il n’a pas bientôt fini de sonner ce téléphone???!!! ») mais toujours disponibles pour partager des expériences, un bon repas, un café artisanal (« ils m’ont piqué ma cafetière !!! » se défend Aline avec humour), ou pour échanger un sourire complice. Continuons notre tour de table : on y trouve des musiciens, un accordeur de piano, quelques bénévoles, une danseuse (que dis-je LA danseuse), l’inventeur du pian’eau flottant, des amis, des poules, une oie (Agathe pour les intimes) et un vieux coq qui n’a pas trop les pendules à l’heure… Certains ne font que passer. Mais que ce soit quelques heures ou plusieurs jours, tout ce beau monde apporte son petit grain de sel et veille au bon fonctionnement de la maisonnée, et surtout (calendrier oblige) du Festi’Faï !

Aujourd’hui, lundi 22 juillet, l’équipe Séranne est arrivée pour des jours de répétition acharnée, les fourneaux ont marché à plein régime pour nourrir les ventres affamés et le rad’eau du pian’eau a été monté en avant-première avec l’aide de toutes les petites mains foulonnaises. Mais après une rude journée de labeur, on oublie la pluie en écoutant dans le salon les musiciens caresser leurs instruments et on admire Monica qui ondule avec grâce au rythme des notes qui s’égrènent dans la nuit…

Et oui, il s’en passe des choses au Foulon ! Ça donne envie, non ?

 

[Un article écrit par Marie Calvet, notre correspondante infiltrée insidieusement au Foulon…]