lagazetteafacettesdufestifai

Final Russe

Florian, Gaspard et Alisa achevant le public- La Cordée, St Christophe en Oisans

Florian, Gaspard et Alisa achevant le public- La Cordée, St Christophe en Oisans

Biens à Cordée

Un poil plus bronzés qu’il y a quinze jours, les revoici plus que vivants, nos musiciens du Prélude Russe de FestiFaï – Alisa Ignateva, Florian Vella et Gaspard Panfiloff.  Il faut croire que onze jours de marche et de musique les ont pleinement ressourcés, au vue de l’énergie toujours intacte qui se dégage ce jeudi, inauguration du mois d’août et de la fin de leur Tournée des Refuges, remuant la cave entière de la Cordée, l’auberge de St Christophe en Oisans.

Les spectateurs se serrent, venus trop nombreux pour les grosses pierres de la cave, certains ont oubliés qu’ils n’étaient plus sur un glacier lunettes noires encore sur le nez, les enfants se vautrent sur les coussins, les autres trouvent une place où ils peuvent, à portée de bar ou de musicien.

IMG_1411

IMG_1429

Trois tabourets de bois, les pieds libérés de leurs chaussures de marche, il n’y a pas besoin de plus : d’une corde à l’autre – vocale à celle des instruments – la présence est dans leurs regards, et dans leurs mains. D’ailleurs, Alisa ne s’encombre plus de l’anglais : ses doigts qui façonnent l’air des récits qu’elle s’apprête à chanter accordée d’une balalaïka ou de guitares n’ont de toute façon pas besoin de la traduction étrangement plus succincte de Gaspard et Florian…C’est qu’ils n’ont pas perdu leur humour en marche les deux-là, ni leur passion, toujours explosive. Ainsi semblent le refléter les éclats de la bouteille de bière , restes d’une flamboyante pièce pour surface vitrée sur balalaïka, qui n’avait pu avoir le même impact lors de leur avant-première, n’ayant eu que l’Ipod de sa chanteuse sous la main…

 

 

???????????????????????????????

On retrouve des chansons qu’ils ont chantées cette première fois, mais l’ordre est n’est plus le même, et de nouvelles sont apparues: « on a un squelette qui s’est détaché, on a gardé des chansons dont on a vu qu’elles plaisaient ». Forgé naturellement au fil de la marche on sent en effet que la trame est plus travaillée : le concert s’achève enfin sur « une chanson douce », chantée en français par Alisa, comme un appel pour aller dormir (avant les rappels). C’est qu’il se fait tard, et que demain, pas de repos pour les trois musiciens : leur premier disque vendu par anticipation sur la Tournée doit être enregistré! Un seul regret enfin  : l’abandon de la Meije aux intempéries, qui aurait peut-être fait plus que désaccorder les instruments…bon prétexte pour y retourner, n’est-ce pas?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: